Trois habitudes simples pour rester zen financièrement

Soi disant tout va plus vite dans notre société. Appliquer ces trois habitudes vous évitera de prendre des décisions trop rapidement et vous permettra de rester zen toute la vie durant…

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
une femme sereine et zen grace a des habitudes financieres simples

Aujourd’hui, je vous propose un article un peu particulier afin de rester zen financièrement. Olivier Roland (je vous recommande vivement sa chaîne YouTube ainsi que son site internet) organise un événement interblogueurs sur le thème « 3 habitudes indispensables pour être zen au quotidien ».

Je vais rester dans le thème du blog www.MaRetraite.ch et vous montrer (enfin, je vais essayer !) qu’avec trois habitudes très simples à mettre en œuvre, vous pourrez gagner du temps et de la sérénité tout en traçant la route de votre indépendance financière.

Zen, c’est quoi ?

Si être zen est un mouvement de pensée bouddhique implanté au Japon aux XIIe et XIIIe siècles, je vais dans le présent article le réduire au fait de diminuer ou d’éliminer son stress.

Le stress est étymologiquement – selon mon dictionnaire préféré, le Trésor de la Langue Française – issu de l’ancien français « destresse » qui signifie détresse. Ce dernier aurait donné naissance au mot anglais « distress » dont le sens est à rattacher à « tension, gêne, contrainte, entrave » et à « distresse », terme de l’anglais médiéval signifiant « cause de peur ou d’angoisse, danger ».

Comment être zen financièrement

Et qu’y a-t-il, dans nos sociétés modernes, après la santé et la famille, de plus préoccupant que la perte d’un revenu ou la survenance d’un événement imprévu nécessitant entre autres et potentiellement une réponse d’ordre pécuniaire ?

Évidemment, on ne peut apporter une unique réponse matérielle à la sérénité. Mais rejeter totalement la fortune dans son sens général (comme Buddha l’aurait expérimenté), n’est pas à mon sens la solution si l’on veut vivre et s’intégrer à la société.

Il n’est pas non plus nécessaire d’être riche ou dispendieux pour vivre heureux. La frugalité (j’en parle ici) et le minimalisme sont souvent reconnus comme étant des éléments indispensables au bonheur (si tant est que l’on arrive vraiment à définir ce terme propre à chacun).

Atteindre ses objectifs grâce aux habitudes

« Sème un acte, tu récolteras une habitude ; sème une habitude, tu récolteras un caractère ; sème un caractère, tu récolteras une destinée. »

Dalaï Lama

Un autre élément reconnu dans le développement personnel et l’atteinte d’objectifs personnels est la mise en place de routines ou d’habitudes.

Je suis persuadé que la mise en place de routines permet de diminuer le stress, et donc de vivre plus zen. 😉 La répétition nous évite de divaguer ou de remettre en question trop souvent les décisions que nous prenons individuellement pour atteindre nos objectifs. Ces habitudes finissent également par nous forger.

De plus, toute habitude, même si elle peut paraître pénible ou difficile à mettre en place au début, permet d’augmenter son propre niveau d’exigence. Qu’il s’agisse d’une exigence envers soi-même, dans son travail ou dans les objectifs attendus.

Par exemple, pratiquer du sport régulièrement est reconnu comme étant une bonne habitude. Notre degré de motivation n’étant pas constant, le fait d’en faire une routine (plage fixe dans la semaine) n’augmente pas le degré de motivation mais permet de s’en passer pour réaliser ce bienfait de santé.

S’imposer des règles strictes permet également d’augmenter son niveau de résilience et de persévérance. « Peu importe ce qu’il se passe, je continue d’avancer ». Faire son running, peu importe qu’il pleuve, vente ou neige.

La conscience permettra généralement 🙂 de mettre le « holà » si des événements exceptionnels rendaient trop dangereuse la pratique de la routine.

« Choisis toujours le chemin qui semble le meilleur même s’il paraît plus difficile : l’habitude le rendra bientôt agréable. »

cette citation serait attribuée à Pythagore

Vous trouvez ici un super article expliquant comment vous pouvez lier la méditation à la volonté, le but étant de créer une routine et de la discipline.

Voyons maintenant quelles habitudes financières vous pouvez adopter.

Trois habitudes pour rester zen financièrement

Une fois vos objectifs de court, moyen et long terme fixés, je vous invite à passer à l’action du point de vue financier en mettant en place trois habitudes simples.

Habitude 1

La première habitude est de réaliser un budget et de le mettre à jour régulièrement. Lister vos dépenses fixes et variables vous permettra de voir où vous allez et de repérer les anomalies.

Vous éliminerez ainsi le biais cognitif qui vous fait penser que vous dépensez beaucoup ou peu dans tel ou tel domaine. En ayant la connaissance des chiffres, vous pourrez agir concrètement dessus. Sans connaissance, pas d’action possible.

Cela vous permettra également de savoir combien d’argent vous devriez avoir en réserve : je vous recommande deux à quatre mois de dépenses hors impôts afin de pallier tout pépin. En plus d’être rationnelle, cette méthode vous permettra de rester zen en cas de problème (financièrement du moins 🙂 ).

Si vous ne savez par où commencer, notez pendant trois mois vos dépenses et gardez les tickets. Oui, c’est fastidieux, mais qu’est-ce que trois mois dans une vie ? Puis ajoutez vos dépenses fixes et faites une moyenne de vos dépenses de vacances et de week-end des trois dernières années. Nous entrons dans l’hiver, c’est une bonne période pour le faire. 😉

Enfin et surtout, une fois votre budget réalisé, vous serez en mesure de connaître votre niveau d’épargne.

Habitude 2

La seconde habitude est de vous payer en premier ! Autrement dit : épargnez et mettez de côté cet argent le premier jour du mois. Cet automatisme vous permettra de réaliser vos rêves, vos objectifs et donc de rester zen longtemps.

Avant de payer votre bailleur, votre opérateur téléphonique, votre abonnement de fitness et vos prochaines vacances au soleil… le premier retrait du mois à quitter votre compte doit être votre épargne.

Si vous souhaitez plus de détails, j’ai écrit une série d’articles sur l’indépendance financière dont vous trouvez le premier ici.

Voir croître votre épargne mois après mois et années après années devrait vous permettre d’être plus zen financièrement.

« Les chaines de l’habitude sont en général trop peu solides pour être senties jusqu’à ce qu’elles deviennent trop fortes pour être brisées. »

Samuel Johnson

Habitude 3

Tout ceci nous amène à la troisième habitude, qui est d’investir votre épargne. En effet,  vous pourriez être averse autant que vous voulez aux investissements, la réalité est que si vous gardez vos économies sous le matelas ou sur vos comptes bancaires, vous perdrez environ 2% par année.

Vous pourriez me rétorquer que ce n’est pas beaucoup. En réalité, pour qui se projette un minimum à long terme, il n’en est rien. Perdre 2% de pouvoir d’achat chaque année efface sur une vie de travail de 40 ans 80% de la valeur de votre billet de 100 francs ou de 100 €…

Le « cash » est l’un des pires actifs à détenir sur du moyen ou du long terme. L’inflation, les frais bancaires, les impôts et les éventuels intérêts négatifs viennent chaque année manger votre épargne. Donc si vous voulez à minima maintenir la valeur de votre épargne acquise à la sueur de votre front, je vous recommande vivement de l’investir. Plus d’informations ici.

Habitude bonus 😉

En bonus, une quatrième habitude pour être vraiment zen : sauver votre patrimoine et le faire fructifier.

Si vous souhaitez être vraiment zen, détachez-vous du court terme, évitez les ouï-dire (au bistrot et dans la presse), évitez les effets de mode et gardez une vision à long terme pour votre patrimoine.

Pendant une tempête (crise immobilière des années 1990, crise boursière de 2008, événement personnel), gardez le cap que forment vos objectifs et continuez d’appliquer les routines financières que vous avez mises en place… Vous pourrez vous y accrocher. A l’autre extrême, ne jouez pas non plus à « l’autruche » en refusant de voir les problèmes (ou les opportunités !) : cherchez à rester rationnel et continuez de regarder de l’autre côté du nuage.

La majorité des gens regardent à court terme et aiment avoir tort avec les autres. Votre persévérance finira par vous distinguer à un moment ou à un autre.

Et vous, avez-vous une habitude financière qui vous permet de rester plus zen ? Partagez la en commentaire 😉

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.